M S T A F F

Chargement

Alors que l’été s’installe en Europe et que les regroupements de personnes sont de plus en plus présents, le déconfinement se poursuit aussi du côté des établissements de santé. Même si l’activité ne ralentit pas pour autant, le constat reste le même : il y a encore des patients à soigner. 


Pour répondre à la crise sanitaire liée au Covid-19, les états d’Europe et du monde ont tenté de mettre en place des solutions d’urgence face à la propagation du virus. Le temps est venu d’instaurer des mesures pour répondre durablement à cette pandémie qui semble s’inscrire comme une condition évidente des prochains horizons mondiaux. En effet, l’épidémie représente un challenge économique sévère et inédit pour l’Europe ainsi qu’un test pour l’entièreté de son unité.


Ségur de la santé


La « refondation du système de santé  » prévue d’ici mi-juillet suite au Ségur de la Santé, un accord promis au début du mois par Emmanuel Macron pour réformer le sytème médical et revaloriser le soignant au coeur des préoccupations futures d’emploi. 

Voici les chantiers sur lesquels prévoit de se pencher la réforme :

  • La revalorisation des salaires du personnel soignant

  • Le développement de carrières dans les établissements de santé et dans les EHPAD. 
  • Une transformation des modes de financement
  • Dynamiser le modèle territorial en mettant en place une organisation du système de santé fondée sur un périmètre qui lie hôpital, médecine de ville et médico-social. 
  • Revaloriser l’essence du métier de soignant en se mettant « au service de la qualité de la prise en charge des patients pour garantir le meilleur accès aux soins », afin de remettre le soin au coeur du métier. 

Une première étape de mise en oeuvre devra être achevée d’ici au 1er janvier 2021.

Edouard Philippe


« Bonus individuel » et « prime d’intéressement collectif »


Sans fixer de date butoir, le texte sorti à la fin du mois de mai indique, suite aux paroles de l’ex-premier ministre Edouard Philippe, qu’une « première étape de mise en oeuvre devra être achevée d’ici au 1er janvier 2021 ». Des décisions qui semblent se profiler, ouvrant de fait la voie à la « création d’un bonus individuel versé une fois par an ». Afin de limiter le recours à l’intérim, est également envisagée la revalorisation des « premières heures supplémentaires et des journées de remplacement volontaires », ainsi que le montant de la « prime d’intéressement collectif » instaurée cette année. 

Une phase de recrutement toujours grandissante découpe le paysage des établissements hospitaliers qui seront en mesure de calibrer une revalorisation des postes soignants dès cet été, talonnés de près par l’exécutif. 

Afin de répondre à une demande qui s’inscrit comme une constante dans le domaine hospitalier, le gouvernement s’engage à prendre des mesures destinées à aux établissements de santé et ephad pour leur permettre de travailler leur marque employeur et assurer le développement de leurs service. Un coup de pouce au recrutement dans les établissements de santé qui allient services, image, visibilité et attractivité.

Devenez plus attractif et automatisez les tâches fastidieuses et répétitives qui ralentissent votre processus de recrutement. 

Nos Partenaires

Né à La Réunion:palm_tree: Pensé par des gars du Sud :sunny: Fait avec :heart: sur Paris.
Prendre RDV